Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 septembre 2012 1 10 /09 /septembre /2012 10:46

grenachenoir_plancheampelographique.jpgCépage d'origine espagnole (ou maltaise), le grenache aurait passé la frontière au Moyen-Age. Au-delà des Pyrénées, il est nommé garnacha tinta, aragonesa (cépage populaire au royaume d'Aragon) ou alicante (qui est en fait un métis), mais le nom viendrait de l'italien vernacha-vernazza ; le vin de grenache évoque alors un vin doux. Puis le cépage poursuit sa progression en France, depuis le Roussillon, remontant peu à peu en Languedoc, et enfin, en Vallée du Rhône.
Le grenache est ajourd'hui le cépage le plus représenté dans le monde avec 240 000 ha, en France, Espagne, Italie, Grèce, Israël, Algérie, Maroc, Argentine, Afrique du Sud, Australie et Etats-Unis (plus particulièrement en Californie). En France, c'est le second cépage après le merlot (environ 100 000 ha) ; on le trouve du Roussillon à la Provence sur le pourtour méditerrannéen, et c'est le cépage roi en Vallée du Rhône méridionale ! Il compose la majorité des encépagements rive gauche ou rive droite du Rhône, des Costières-de-Nîmes au Luberon au sud et jusqu'à Grignan les Adhémar au nord (dans les Côtes-du-Rhônes septentrionales, la reine est la syrha). Il est évidemment le cépage-clé des crus Châteauneuf-du-Pape, Gigondas, Vacqueyras, Vinsobres ou Rasteau...
Le grenache noir est très résistant voire rustique, il aime la chaleur et tolère la sécheresse ; il ne craint pas non plus le Mistral auquel il tient tête en gardant un port droit. Il est généralement conduit en taille courte, souvent en gobelet et ses baies rondes et charnues, riches en sucre, sont plutôt productives...
Vinifié en rouge, en rosé mais aussi en VDN (vin doux naturel), il offre puissance et rondeur pour des vins chaleureux, au fruité généreux, qui évolue selon les terroirs, du fruit rouge bien mûr vers la prune et le pruneau, les épices...
Le grenache rouge appelle des viandes typées, parfois giboyeuses : l'agneau de Provence, le boeuf ou le Taureau de Camargue, le lièvre et le sanglier sont de bons compagnons, grillés ou en sauces, selon la maturité du vin...
Le grenache VDN accompagne certaines pâtes persillées, les dessert fruités à base de figue, pruneau, prune, cerise, fruits à coque, fruits secs, baies noires, sans oublier les desserts au chocolat.
Et n'oubliez pas le #GrenacheDay, que l'on fêtera le 21 septembre !

grenachenoir.jpg

Partager cet article

Repost 0
3 septembre 2012 1 03 /09 /septembre /2012 10:15

gigondasrose1.jpgEn grande fan de vins de Gigondas, j'ai comblé cet été une grosse lacune en dégustant plusieurs rosés de l'appellation (NB il n'existe hélas pas de Gigondas blanc, alors que le terroir autoriserait de jolis vins...) ; cette dégustation s'est déroulée lors de la manifestation "Gigondas sur tables". Une horizontale de l'AOC pour voir la vie en rose en quelque sorte... Vous me suivez ?
Le rosé de Gigondas (1% de l'appellation) est, comme son aîné rouge, puissant et chaleureux, base de grenache en assemblage avec mourvèdre, syrah ou cinsault, suivant le cas. Majoritairement rosé de saignée (peu de pressurage direct), de belle couleur soutenue, d'un rose profond et un peu sombre, le Gigondas rosé voit se développer des vinifications sur une base moitié saignée-moitié pressurage (Domaine des Bosquets, les Teyssonnières, Varenne) pour doser plus justement l'extraction de matière et limiter la force des vins ; parfois même, le raisin est récolté pas tout-à-fait à
gigondasrose.jpgmaturité complète. Car il n'est pas rare de voir ici des rosés qui titrent 14,5 voire 15,5%. Le terroir, l'orientation et l'altitude contribuent toutefois à la fraîcheur qui contrebalance généralement bien l'alcool.
Aux parfums de fruits rouges et d'agrumes ou plus subtils, floraux, le Gigondas rosé est gourmand, ample en bouche, avec de la matière et de la longueur. Il accompagne les poissons de roche, tel le rouget, les soupes de poisson et la bouillabaisse, la brandade de morue, les plats de tomate, d'aubergine, de poivron, légumes confits à l'huile d'olive... ; certains plats réalisés par les chefs lors de Gigondas sur tables ont permis des accords gourmands très réussis !
Coup de coeur pour le Gigondas rosé du Domaine des Bosquets,  gourmand, avec beaucoup de finesse et d'élégance, ainsi que pour le Gigondas rosé des Teyssonnières, modèle d'équilibre et de fraîcheur...

Partager cet article

Repost 0
23 août 2012 4 23 /08 /août /2012 09:43

laudun_campcesar.jpgIl y a les Côtes-du-Rhône d'un côté et de l'autre du vaste fleuve ; rive droite et rive gauche, différentes appellations pour un sol et un terroir assez proches finalement. Intéresson-nous ajourd'hui à l'AOC Côtes-du-Rhône Villages Laudun, mise à l'honneur puisqu'invitée de marque au 17ème ban des vendanges par les Compagnons des Côtes-du-Rhône...
L'AOC Laudun existe dans les trois couleurs et est produite par 15 vignerons indépendants, 4 caves (420 ha au total sur un rendement moyen de 37 hl/ha) ; elle s’étend sur trois communes gardoises : Tresques, Saint Victor la Coste et Laudun l'Ardoise.
Terrasses et coteaux rhodaniens offre deux types de sols : sables calcaires (résultant de grès du Crétacé) et cailloux roulés sur la partie orientale et alluvionnaire du terroir. terroirlaudun.jpgLaudun est planté majoritairement de grenache, syrah et mourvèdre, cépages rhodaniens classiques ; grenache blanc, clairette, roussane, bourboulenc et viognier pour les blancs.

L’appellation Laudun est réputée pour ses vins blancs d’une étonnante fraîcheur et ses vins rouges souples, "légers" (pour un vin de la Vallée du Rhône méridionale) et plein de finesse.
Petite information historique supplémentaire, l'appellation s'étend de part et d'autre du "Camp de César", oppidum romain sur les pentes duquel les vignes de Laudun ont du très tôt être plantées !
Pour en savoir plus, cliquez ici.

Partager cet article

Repost 0
16 juillet 2012 1 16 /07 /juillet /2012 13:36

Vacqueyras est une appellation qui vit dans l'ombre de Gigondas et qui mériterait d'être mieux connue. L'AOC existe dans les trois couleurs et souvent, on ne pense qu'aux rouges, qui constituent, il faut bien le dire, la majorité de l'appellation !  J'ai redécouvert les Vacqueyras blancs à la faveur de cette dégustation, qui prouve que même dans le sud, et notamment sur Vacqueyras, on peut faire des vins blancs qui allient la texture et la minéralité.Richesse, finesse et équilibre, furent globalement au programme d'une dégustation de Vacqueyras blancs 2010 et 2011 la semaine dernière. Petite revue de blancs gourmands, triés sur le volet, mais qui attestent de la diversité des crus :vacqueyras_montiriusmineral2010.jpgToujours le même coup de coeur pour le Minéral de Montirius, (50% bourboulenc, 25% grenache blanc, 25 % clairette sur sables et grès) qui porte bien son nom et joue une partition fruitée mais tendue, avec toujours beaucoup de finesse. A noter, cette cuvée est très apte au vieillissement ! 2010 est un peu refermé, tandis que 2011 dévoile davantage ses attraits...vacqueyras_couroulu2010.jpg

L'étonnante cuvée Laura du domaine du Couroulu (grenache blanc, viognier,  roussanne, clairette à géales proportions sur sols argilo-calcaires et galets roulés) offre des blancs également minéraux, frais au nez, ample en bouche mais avec une jolie tension et de la finesse, finale sur le fruit avec une note d'amandon pour 2010 ; 2011 est un peu moins net.vacqueyras_galejademonardiere.jpgLa Galéjade 2010 du domaine de la Monardière (50% roussane, 30% grenache, 20% viognier sur sols argilo-calcaires ; fermentation et élevage en demi-muyds) est un très joli vin, complexe avec un nez "primaire" sur la roussanne, gras, suave mais avec de la fraîcheur, belle longueur.
On pourrait encore mentionner l'exubérance, le nez floral (sureau) et la bouche opulente du Seigneur de Fontimple de la cave des Vignerons de Caractère, l'élégance vanillée, doucement épicée, et le fruité subtil du Sang Blanc 2010 du domaine le Sang des Cailloux, la minéralité typée du Vieilles Vignes du Clos des Cazeaux (sur safres), la jolie longueur du Vieux Clocher... vacqueyras_ignace2011.jpgTerminons sur un gros coup de coeur : le Vacqueyras 2011 d'Alain Ignace (roussanne, viognier, bourboulenc), vin très aromatique, un nez presque muscaté, de poire fraîche, expression d'un viognier bien mûr (sur porte-greffe tardif, le viognier est vendangé en même temps que les autres cépages). Bouche ample, pleine de fraîcheur, équilibrée, belle longueur là aussi, une très jolie découverte !

Partager cet article

Repost 0
7 mars 2012 3 07 /03 /mars /2012 07:40

Située entre Piolenc, Mondragon, Sérignan, Uchaux et Lagarde-Paréol, la zone d'appellation du Côtes-du-Rhône Village Massif d'Uchaux correspond à un massif boisé de pinèdes et de chênes qui s'étire sur plusieurs centaines d'hectares vers Bollène et Rochegude au nord d'Orange. Le sol composé majoritairement de grès calcaires et siliceux offre une flore riche (arbouse, ciste, bruyère) et la vigne forme avec les bois et la garrigue une mosaïque pittoresque. Le Massif d'Uchaux est un réservoir de biodiversité qui attire également une faune variée ; cette richesse naturelle a en son temps conquis l'entomologiste de Sérignan, Pierre-Henri Fabre, qui y passait des journées d'observation...massifuchaux.jpgL'AOC est récente mais l'histoire de la vigne au Massif d'Uchaux date de l'occupation romaine. Puis, en 1290, le commerce du vin est attesté en commune de Mondragon...
En 1937, une partie du Massif d'Uchaux obtient l'appellation Côtes-du-Rhône, puis Côte-du-Rhône en 1983 avant d'acquérir le statut d'AOC Côtes-du-Rhône Village à nom de village en 2005.

Entre 100 et 250 mètre d'altitude, avec une exposition plutôt Sud en coteaux, le Massif d'Uchaux bénéficie d'un fort ensoleillement, balayé par le mistral ; le terroir favorise une concentration des baies en les préservant naturellement et en les gardant saines jusqu'à la récolte. L'encépagement se compose à 50% minimum de grenache et de 20% de syrah/mourvèdre, le cinsault et le carignan complète le tableau en rouge. Pour les cépages blancs, on trouve le viognier, le grenache blanc, la roussanne, la clairette, la marsanne, principalement. Le degré d'alcool minimum est de 12,5% et le rendement autorisé est de 40hl/ha, même si de nombreux vignerons s'attachent à des rendements bien moindres.
Au total, 16 domaines (dont 3 caves coopératives) proposent des Côtes-du-Rhônes Village Massif d'Uchaux, à retrouver sur le site de l'appellation...
NB la photo a été prise par grand mistral, en période de dormance de la vigne ; je vous remontrerai ce paysage superbe à la belle saison...


 

Partager cet article

Repost 0

Vins Des Côtes-Du-Rhône

  • : Côte-du-Rhône News
  • Côte-du-Rhône News
  • : présentation des vins de Côtes-du-Rhône, agenda et actualité, vignobles et acteurs de la filière vin
  • Contact

Agenda

 

Initiation et dégustation
de vins de la Vallée du Rhône
en partenariat avec les Santolines

  santoline

 

 

 

 

 

 

 

Le vin... et la cuisine !
Sur le blog Saveur Passionsignaturesaveurpassion.gif
Suivez-moi..

facebook.jpg

twitter.jpg

Follow Me on Pinterest

bonial – promos et catalogues – moins de co2

Blogs Vins Mon blog est sur Blogs Vins

Ebuzzing

blog-appetit-120.gif

vigne.jpg

 

 

Recherche

Tout Sur Les Vins Des Côtes-Du-Rhône