Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 avril 2013 1 01 /04 /avril /2013 09:41

cabotte_sauvageonne2011.jpgLa Sauvageonne 2011 du domaine de la Cabotte en Côtes-du-Rhône Villages* a été dégustée aux DVR#2013 en masterclass dédiée aux blancs produits sur le Massif d'Uchaux, puis redégustés lors de l'inauguration du caveau, au domaine de la Cabotte à Mondragon. A chaque fois, coup de coeur pour ce vin éclatant. Passons sur le nez "sauvage" qui décontenance le dégustateur, la bouche est d'une fraîcheur exemplaire (celle du cépage, mais aussi du terroir), grande légèreté et fluidité,  des subtiles notes de pomme-poire. Une fin de bouche tendue sur des notes un peu herbacées et épicées, sauvage... Cette sauvageonne a quelques accents jurassiens qui me sont irrésistibles ! A 18 euros, il est un peu cher pour un vin blanc de la Vallée du Rhône, il n'est pas éloigné de prix de certains Châteauneufs-du-Pape, mais il est réellement excellent !
Un pur délice avec des mets truffés, comme la truffe en papillotte de Marie-Pierre, la vigneronne. Moi, je le verrais bien aussi avec ce trio gourmand de premières asperges, truffe noire et oeuf coulant !
2012 n'est pas encore prêt, il faudra attendre les prochains Quatuor de villages pour redéguster. Et dire que cette belle sauvageaonne faisait déjà partie de mes coups de coeur il y a presque 2 ans !
* à ce jour, l'appellation Côtes-du-Rhône Villages Massif d'Uchaux n'existe qu'en rouge, mais c'est bien dommage, voici un terroir à blancs, indéniablement !

 

Partager cet article

Repost 0
Published by N.Merceron - dans Dégustation
commenter cet article
14 mars 2013 4 14 /03 /mars /2013 09:05

Dans les couloirs et sur les stands de Découvertes en Vallée du Rhône, on croise des vignerons amis, des vins déjà connus, que l'on redéguste dans leur nouveau millésime, d'autres cuvées... Et puis, on découvre aussi, des horreurs comme des perles. En l'occurrence, voici quelques coups de coeur pur fruit, des vins concentrés, pleins de sève et qui "envoient" !DVR2013_stjeandubarroux.jpg

Vigneron un peu geek et "nature", Philippe Gimel est même passé au Vinocamp, j'avais manqué le live tasting, pas deux fois ! Car ses vins méritent vraiment le détour et je remercie Nina qui travaille actuellement au domaine Saint Jean du Barroux de m'avoir remise sur le droit chemin :) De tout petits rendements (25hl/ha en moyenne et jusqu'à 15hl/ha pour la cuvée "premium") et un travail d'orfèvre sur les baies, triées sur le volet au maximum de leur maturité, tous les vins sont produits en appellation Ventoux. Je n'ai pas goûté son blanc, mais les trois rouges sont sublimes, explosifs, sur le fruit. La Source 2009 (grenache, carignan, cinsault) est un concentré de fruit à noyau, de griotte, texture riche, avec des tannins marqués mais souples, jolie trame. L'Argile 2009 (grenache, syrah, carignan, cinsault), même explosion aromatique, avec de la finesse en plus, au nez. Fruits rouges et noirs, épices, garrigue, une pointe de minéralité qui fait s'allonger le vin en bouche, toujours avec une belle trame. La cuvée la Pierre Noire est l'apothéose de cette dégustation (hormis un très confidentiel rouge doux, very smooth) ; vin à majorité de grenache (complété par la syrah), offre une bouche ample, épaisse, de cerise noire, un peu réglissée et cacaotée, une gourmandise à boire ! Le vin est à la fois dense, avec une certaine tension, et comme les précédents, la fraîcheur qui crée un superbe équilibre.

Le domaine de Saint Jean du Barroux est situé dans un joli coin de nature près du très joli village du Barroux, ce qui donne encore plus envie d'aller voir les vignes in situ ! Pour en savoir plus sur le domaine, cliquez ici.
DVR2013_dOurea.jpgVoilà presqu'un an que Véronique Raisin m'a parlé de ce nouveau domaine à Gigondas, sur des parcelles haut perchées : d'Ouréa (Ouréa signifiant montagnes en grec ancien), conduites en biodynamie par le tout jeune Adrien Roustan. Là encore, c'est le fruit qui domine, un fruit généreux, riche sur une texture ciselée, entre soyeux des tanins et minéralité liée au terroir, une droiture et, partant, une belle longueur. Le vin est "franc", direct mais il lui manque un peu de personnalité. Dans le même veine qu'un domaine du Pourra qui se chercherait encore (maturité du vigneron ?)... Le Vacqueyras est de belle facture aussi, avec une grande finesse. Pour contacter Adrien Roustan, c'est par là. 

DVR2013_romainroche.jpg

Romain Roche a repris en main le vieux domaine familial en 2009 et vinifie dès lors la production jadis menée en cave.
Ce n'est pas la première fois, ni la dernière que je déguste le Cairanne du domaine Roche (70% grenache 30% syrah ; élevage 50% en demi-muid). Là encore, du fruit, de l'énergie, ça pulse ! Le 2011 est plein de promesses : nez fruité, richesse en bouche, alliée à beaucoup de finesse et de la fraîcheur pour un bel équilibre. A redéguster avec plaisir dans  un petit mois... Le Côtes-du-Rhône 2011 (grenache, carignan, syrah) est dans la même veine. C'est son troisième millésime et Romain tient un très bon cap avec des vins équilibrés, fruités, à haute buvabilité ! A suivre sur le site du domaine Roche.

DVR2013_guicharde.jpgPas de réelle découverte là non plus avec les petites mains d'Isabelle Guichard du domaine La Guicharde, qui produit avec son mari du Massif d'Uchaux en biodynamie.
J'avais goûté la cuvée Les Petites Mains, il y a un an et demi, en brut de cuve. J'avais beaucoup aimé déjà le fruit et l'histoire : élucubration d'une vigneronne qui égrappe, trie à la main, pige au pied, à l'ancienne, et termine la fermentation malo-lactique en demi-muid ! Le millésime 2011 est un pur fruit, gourmand, soyeux, à la fois fin et frais, avec un indéniable goût de reviens-y ! A noter également les petites mains de Ninon de 100% syrah (vignes jeunes d'un pépiniériste en biodynamie, plantées il y a 4 ans). A redéguster dans quelques mois... Et pour ceux qui cuisinent aussi, Isabelle est l'auteur d'un livre de cuisine de vendangeurs...
Le site du domaine de la Guicharde (et ses chambres d'hôtes) est par là.

Partager cet article

Repost 0
Published by N.Merceron - dans Dégustation
commenter cet article
15 octobre 2012 1 15 /10 /octobre /2012 09:46

lagardine_c9pblanc_marieleoncie.jpg

Dégusté pour la première fois lors des Printemps de Châteauneuf-du-Pape, le Châteauneuf-du-Pape blanc 2009 "Marie Léoncie" du Château de La Gardine m'avait fortement marqué par sa robe dorée, sa rondeur, sa délicatesse et son empreinte très "Roussanne". Le vin est un assemblage d'au moins 80% Roussanne, associé à la Clairette et à un peu de Grenache blanc ; de vieilles vignes du domaine, d'où la dénomination "Cuvée des Générations", forme d'hommage aux ancêtres vignerons...
à  vieilli en fût...
Je lui avais alors trouvé des notes fruitées et épicées de vanille et d'ananas, parfaites pour accompagner la cuisine exotique.
Puis, en travaillant pour le Château de la Gardine sur des accords mets-vins, sur les deux Châteauneuf blancs et sur le Lirac rosé Château Saint-Roch, j'ai eu l'occasion de redéguster cette jolie cuvée. Et même de la déguster en laissant plusieurs jours entre la première et la dernière dégustation.
Sur un premier nez oxydatif, et une bouche concentrée, sophistiquée, le vin a fait merveille sur une brouillade nature mais elle ennoblirait à merveille la truffe noire mélanosporum. Brouillade à la truffe ou nature, la typicité de cette roussanne permet des accords complexes, réputés impossibles sur l'oeuf (lire cet article sur Fureur des Vivres).
Le lendemain, le vin s'était épanouit sur des arômes plus volatiles et épicés, subtilement fruités, la vanille ayant pris le relais, tandis que le jour d'après, notes exotiques au nez, l'ananas prenait les devant en dévoilant une sucrosité inattendue, mais avec toujours de la nervosité, de la minéralité. Un vin à la fois concentré en arôme et très équilibré. Le vin très évolutif offre ainsi une multitude d'accord, lotte vanillée ou à la crème de champignons et miso blanc, comme dans cette recette. Côté fromage, le Comté l'accompagne au premier jour mais à J+3 tentez donc une pâte persillée avec ces notes d'ananas, c'est un délice !

Le Châteauneuf-du-Pape blanc 2009 "Marie Léoncie" du Château de La Gardine est un très joli vin harmonieux, complexe et aromatique, évolutif et riche en personnalité, on oserait dire schizophrène ! Mais c'est pour notre plaisir et notre gourmandise décuplés...
Pour en savoir plus sur le vin et le domaine, cliquez ici.

Partager cet article

Repost 0
Published by N.Merceron - dans Dégustation
commenter cet article
4 octobre 2012 4 04 /10 /octobre /2012 09:21

liracrosé pelaquieSans doute l'un des derniers rosés de l'année, sauf à en présenter un sur un accord mets-vins, rosé de gastronomie, voire "rosé vieux"...
Ce Lirac rosé 2011 du domaine Pélaquié s'est très bien laissé boire, plutôt sur le fruit rouge, la framboise avec de la finesse, légèrement épicé, une pointe de macis (muscade).
Le vin est plutôt équilibré, frais, un peu court mais c'ets un rosé à siroter bien agréable !

Pour en savoir plus sur le domaine, cliquez ici.

Partager cet article

Repost 0
Published by N.Merceron - dans Dégustation
commenter cet article
18 septembre 2012 2 18 /09 /septembre /2012 18:16

simianrose.jpgC'est l'un des rosés les plus équilibré dégusté cet été, à maintes reprises. Le Côtes-du-Rhône rosé 2011 du Château Simian est un rosé de saignée, assemblage de 60% grenache, 30% syrah, cinsault et mourvèdre.
Le vin est d'un rose corail lumineux ; le nez est d'un fruité tendre et subtil ; la bouche est ample mais nerveuse, fraîche, avec des notes de pamplemousse rosé, de groseille. De la minéralité, du fruit bien dosé, une belle structure en font un des chouchous de notre été !
Pour en savoir plus, cliquez ici.

Partager cet article

Repost 0
Published by N.Merceron - dans Dégustation
commenter cet article
1 septembre 2012 6 01 /09 /septembre /2012 10:40

Xavier Vins est un négoce spécialisé dans les vins de la Vallée du Rhône, plutôt zone méridionale, qui s'appuie sur l'expertise de Xavier Vignon, oenologue-conseil, et sur son réseau de vignerons locaux. La vinification s'effectue dans des chais situés à Courthézon, en plein terroir de Châteauneuf-du-Pape. Vin de France, Côtes-du-Rhône et Côtes-du-Rhône Villages, Gigondas et Vacqueyras, Châteauneuf-du-Pape enfin, sont les différents vins produits par le négociant.
Notons un Gigondas rouge très équilibré, typique de l'appellation. Le 2010 est issus de 3 domaines sur 3 terroirs différents, une majorité de grenaches mûrs, 30% d'élevage en fût ; résultat, un vin bien fait, gourmand offrant des fruits noirs, des épices et de la fraîcheur, avec une finale légèrement amère, sur C9Pxaviervins.jpgl'amandon.
Côté Châteauneuf-du-Pape, le rouge 2009 (60% grenache, 25% mourvèdre, 15% syrah) offre lui aussi beaucoup de fraîcheur et un fruit mûr, de la finesse et des tanins encore fermes, avec une note de salinité agréable.
Le Châteauneuf-du-Pape rouge 2007 (60% grenache, 30% mourvèdre, 10% syrah ; élevage bois) issu de plus vieilles vignes, est plus riche, concentré, gourmand et révèle en bouche une puissance, un fruit explosif et des épices, avec toujours la minéralité, la salinité présentes, qui en font un joli vin, bien équilibré. Pour un accord bien senti, je recommande ce vin avec une entrecôte bien condimentée, cuisinée à la plancha. Et si le Châteauneuf-du-Pape était aussi un vin d'été ?
Pour en savoir plus, cliquez ici.


Partager cet article

Repost 0
Published by N.Merceron - dans Dégustation
commenter cet article
30 août 2012 4 30 /08 /août /2012 10:35

simian_degustationbaies.jpgC'est en compagnie de Jean-Pierre Serguier du Château Simian à Piolenc (qui a donné le coup d'envoi des vendanges 2012 très tôt cet été  !), que j'ai dégusté, à la fraîche, les baies pour mieux comprendre à quel moment récolter et vérifier la maturité des baies,. Un délicieux moment autour du domaine et dans le quartier Saint Martin de Piolenc, que je partage avec vous...

- Première étape, la résistance à l'arrachage : on prélève un grain à l'apparence mûre. Se détache-t-il facilement de la rafle ou offre-t-il une résistance ? L'autre façon, un peu plus "sauvage" est de donner un coup de pied dans le cep (même technique sur les arbres fruitiers) et de voir si les grains tombent : ils sont alors bien mûrs !
- Deuxième étape, la dégustation qui s'effectue à troi niveaux : la pulpe, la peau, les pépins. La pulpe doit se détacher des pépins (comme pour les autres fruits du reste, un noyau sur la chair d'un abricot, d'une pêche, d'une prune...) ; elle doit être mûre, sucrée, juteuse. Idéalement, on doit retrouver en bouche les caractéristiques du cépage, mais celles-ci se sentent parfois davantage en croquant aussi la peau (on l'a ressenti particulièrement sur le sauvignon, sur le cabernet mais on le ressentirait aussi sur le viognier par exemple). simian_degustationbaiessurmaturite.jpgA l'occasion, on peut rechercher une certaine surmaturité, une concentration particulière, un dessèchement souhaité, qui fait alors apparaître d'évidentes notes de raisins secs...
La peau doit être craquante, se casser facilement sous la dent et non caoutchouteuse.
simian_degustationbaiespepins.jpgLes pépins aussi doivent être mûrs, d'abord à la vue : inutile de croquer un pépin vert qui ne sera qu'astringence et vous "pourrira" la bouche pour les prochaines dégustations ! Le pépin à croquer doit être brun : en bouche conserve-t-il son amertume ou la distille-t-il juste en final ? Le pépin est-il croustillant, bien grillé ? C'est alors qu'il est mûr, presque agréable à croquer.
Voici les premiers pas pour juger de l'avancée de la maturité, l'expérience du vigneron et ce qu'il attend de sa récolte fera le reste...
Merci à Jean-Pierre Serguier d'avoir pris du temps pour me guider dans cette dégustation.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by N.Merceron - dans Dégustation
commenter cet article
23 juillet 2012 1 23 /07 /juillet /2012 09:37

rosesablet_chamfort.jpgEncore un rosé, droit sort de la dégustation au Quatuor de Villages. Attention, rosé atypique ! Ce Sablet rosé 2011 du Domaine Chamfort est un assemblage classique de 70% grenache et 30% syrah, assez clair de robe, beaucoup de fraîcheur et de fruit, juste ce qu'il faut de gras pour habiller la bouche, mais aussi un caractère minéral inattendu, quelque chose de sec et de tendu à la fois. Finale agréable et un bel équilibre sans sensation alcooleuse comme souvent dans la Vallée du Rhône...
C'est un vin fluide, facile à boire seul, à l'apéritif, ou pour accompagner des crustacés, du calamar à la plancha, avec un pesto gourmand et soyeux par exemple...

Partager cet article

Repost 0
Published by N.Merceron - dans Dégustation
commenter cet article
9 juillet 2012 1 09 /07 /juillet /2012 10:17

rose_mourguesgres.jpg

Suite de notre série des rosés de l'été avec la cuvée Fleur d'Eglantine du domaine Mourgues du Grès. issu majoritairement d'un pressurage de Mourvèdre et Carignan assemblé avec une saignée de Grenache et de Syrah.
Le vin est d'un rose saumoné très clair, pâle, floral au nez. La bouche est friande sur l
es fruits rouges, fraises, groseilles, un peu épicée ; de la finesse et du gras, avec un bon équilibre.
Il accompagne bien les poissons grillés, la cuisine aux épices douces, safran, curry, cuisine ensoleillée. Je l'ai servi avec des Saint Jacques accompagné d'une fricassée de fèves, chorizo, basilic...

Partager cet article

Repost 0
Published by N.Merceron - dans Dégustation
commenter cet article
20 juin 2012 3 20 /06 /juin /2012 10:44

maucoil_syrah.jpg3ème rosé de la série de l'été, le 100% syrah du Château Maucoil est une IGP Principauté d'Orange issu d'une parcelle unique de jeunes vignes. Sol alluvionnaire, emplacement ensoleillé (il titre 13,5°), vendanges à basse température et pressurage direct pour ce rosé lumineux et gourmand.

Il s'ouvre sur un nez de framboise et de fraise mûre ; puis, il offre une bouche soyeuse, des tanins fins et de la rondeur, fruité, de la fraîcheur, avec une finale "chaleureuse". A siroter à l'apéritif ou à déguster sur grillades et salades, notamment de fruits de saison, jaunes ou rouges.
NB la Syrah de Maucoil existe aussi en rouge...

Pour en savoir plus, cliquez ici.

Partager cet article

Repost 0
Published by N.Merceron - dans Dégustation
commenter cet article

Vins Des Côtes-Du-Rhône

  • : Côte-du-Rhône News
  • Côte-du-Rhône News
  • : présentation des vins de Côtes-du-Rhône, agenda et actualité, vignobles et acteurs de la filière vin
  • Contact

Agenda

 

Initiation et dégustation
de vins de la Vallée du Rhône
en partenariat avec les Santolines

  santoline

 

 

 

 

 

 

 

Le vin... et la cuisine !
Sur le blog Saveur Passionsignaturesaveurpassion.gif
Suivez-moi..

facebook.jpg

twitter.jpg

Follow Me on Pinterest

bonial – promos et catalogues – moins de co2

Blogs Vins Mon blog est sur Blogs Vins

Ebuzzing

blog-appetit-120.gif

vigne.jpg

 

 

Recherche

Tout Sur Les Vins Des Côtes-Du-Rhône