Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 novembre 2015 5 27 /11 /novembre /2015 08:00

On a eu la peau, maintenant on a les poils ^^ Thème capilotracté pour le moins de l'ami David pour ces Vendredis du Vin, 80ème du nom ; ça sonnerait presque comme un régiment d'infanterie, de là à vous parler de poilus...  Mais pas de pinard millésimé 14-18, ici ! 

Un vin qui a du poil aux pattes et un vigneron qui en a sur le menton, ça vous dit ? Bon certes il y en a beaucoup des vins poilus et couillus (scusez le style goeyvaertsien !), des vins de mâle extraction. mais ce vigneron-ci est un chouchou de la famille, et surtout de ma cadette, une petite miss qui a pris l'habitude de déguster et cracher - avec parcimonie certes -. Future sommelière ou oenologue ?
Bref, le jeune homme dont je parle est un "Che" (par atavisme, il porte un prénom hispanique...) croisé Castro : cheveux et barbe noirs et bouclés, petites lunettes qui cachent un regard doux mais décidé, 
Pablo Hocht
 est de père allemand, et de mère férue de bio. Rien d'étonnant à ce qu'il se lance en terre rhodanienne dans la biodynamie. La bio, il est tombé dedans quand il était petit... Et le vin aussi !
Ci-dessous, Pablo lors de la fête du vin de Séguret, la Hue vin...

 

Du vin qui a du poil ? Un barbu pour les VdV #80

Pablo travaille chez Louis Barruol (Château Saint Cosme à Gigondas) le jour, dans son domaine du Crève-Coeur la nuit. Installé dans le village vauclusien de Séguret, il produit un rosé extra, plein de fruit et de fraîcheur, et des rouges bien faits, vineux, fruités et avec des tanins souples, généralement à haute buvabilité mais avec je ne sais quoi d'à la fois virils et délicats. Tout en contrastes.
Je l'ai découvert au début de son aventure, lors du Quatuor de villages, où je l'ai revu plusieurs fois ou en d'autres occasions comme la Hue vin.
Plus de renseignements sur le site du domaine du Crève-coeur 

Du vin qui a du poil ? Un barbu pour les VdV #80

Les Vendredis du Vin sont à suivre ici sur facebook et sur la page événement. Ou sur twitter sur @vendredisduvin  

Partager cet article

Repost 0
28 novembre 2014 5 28 /11 /novembre /2014 00:31

Le "gras" du vin est une texture que l'on se plaît à identifier lors d'analyses organoleptiques et que l'on identifie généralement aux "larmes" qui coulent le long de la paroi du verre et s'y accrochent : plus elles descendent lentement, plus le vin est gras. On parle aussi de viscosité. Pas tout à fait la même chose que le corps, la densité, le volume mais il y a parfois corrélation. Rien à voir non plus avec sa teneur en calories. Quoique... Le gras du vin est lié à l'alcool ainsi qu'au sucre qu'il contient. Vins  liquoreux et moelleux, vins doux, vins blancs et rouges du sud, et notamment de Vallée du Rhône méridionale, sont ainsi des vins "gras". A noter, l'élevage en fût/foudre peut développer cette sensation de "gras" dans le vin...
Cette parenthèse "pédagogique" étant refermée, place aux Vendredis du Vin "le gras c'est la vie", thème sur lequel David nous a demandé de plancher, histoire d'affronter l'hiver avec des vins grassouillets à souhait. De là à parler de "comfort wine"...
Je n'ai pu m'empêcher d'évoquer ces VdV #71 (avec un clin d'oeil à Greta Garbure et un quelqu'un qui se reconnaîtra), à travers 5 nuances de gras ! 


La première nuance de gras est celle apportée par l'alcool, Mais un gras sans lourdeur quand il est contrebalancé par une fraîcheur et une minéralité propre à son terroir et quand l'alcool n'est pas renforcé par une surextration du fruit. A Châteauneuf comme à Gigondas (et d'autres crus rhodaniens), on est aisément sur les 15°/16° (voire plus !), cette richesse en alcool liée bien évidemment aux condiitions climatiques, renforce la sensation de richesse de ces vins. C'est notamment le cas des Anglaises de Jérôme Grieco (domaine la Biscarelle) qui offre une bouche "glycérinée", voluptueuse, cacaotée. Pas tout à fait la même sensation qu'un vin dégusté récemment à la bouche charnue, dense qui donne autant l'impression de manger que de boire !

La deuxième nuance de gras, celle du sucre (combiné à l'alcool) : je pense au Rasteau VDN (70 ans et pas une ride, au contraire !), le doré de Gilles Ferran ou celui de Pierre Meyer. Tous deux déjà évoqué lors de précédents Vendredis du Vin d'ailleurs. Ou le grenat. Et sans oublier le Muscat de Beaumes de Venise... 

La troisième nuance de gras, celle du sucre allié au fruit, obtenue par surmaturité des baies, des rouges en vendange tardives comme le Coup d'pied aux fesses de Jérôme Hue par exemple, évoqué dans ce portrait. Ou merveille des merveilles, du Condrieu en vendanges tardives également, celui de Yves Cuilleron, les Ayguets par exemple, merveilleusement ample et gras, voluptueux et long (évidemment pas produit tous les ans et peu de bouteilles..).

La quatrième nuance de gras, celle du cépage... Existe-t-il des cépages objectivement "gras" ? Le grenache blanc ou gris, le gewürztraminer, le viognier, le sémillon sont considérés comme apportant du gras au vin. Je pense ici par exemple au Vacqueyras blanc d'Alain Ignace, gras, un viognier bien mûr et délicieusement aromatique et persistant dont j'avais parlé lors de cette dégustation.

La cinquième nuance de gras, celle qui vient au vin par le bois de la barrique... C'est le cas de certains Châteauneuf du Pape blancs comme celui de la Célestière par exemple ou de la Nerthe, extraordinaire alliance de finesse et de gras voluptueux en bouche. Si les cépages principaux (à Châteauneuf on en assemble plusieurs, ou pas) peuvent être un élément du "gras", l'élevage apporte à coup sûr cette dimension de velouté, de "beurré", d'onctuosité de ces grands vins.

5 nuances de gras dans les vins. Y en aurait-il d'autres ?

Les VdV sont à suivre sur facebook, ici.

NB on parle aussi des jambes du vin...

5 nuances de gras en Vallée du Rhône #VdV71

Partager cet article

Repost 0
10 septembre 2013 2 10 /09 /septembre /2013 07:53

Lors du festival Cuisines en friche à Marseille, Yvan Cadiou, cuisinier-comédien, présentera, en musique, un show culinaire intitulé "Ma Puce, à table !" les 12 et 13 septembre prochains. En préparant les mets qu'il fera déguster aux spectateurs, il contera ses impressions, souvenirs, anecdotes diverses, avec gouaille et sentiment. Durant le spectacle, Yvan Cadiou mettra en scène certains des vins de la Vallée du Rhône :  Châteauneuf-du-pape rouge 2010 cuvée Paule Courtil du domaine l'Or de Line, Tavel cuvée Donna Prima du domaine Maby et des productions de divers propriétaires de Rasteau, notamment en VDN...
Pour en savoir plus sur son show cliquez ici.
Source la Provence

Partager cet article

Repost 0

Vins Des Côtes-Du-Rhône

  • : Côte-du-Rhône News
  • Côte-du-Rhône News
  • : présentation des vins de Côtes-du-Rhône, agenda et actualité, vignobles et acteurs de la filière vin
  • Contact

Agenda

 

Initiation et dégustation
de vins de la Vallée du Rhône
en partenariat avec les Santolines

  santoline

 

 

 

 

 

 

 

Le vin... et la cuisine !
Sur le blog Saveur Passionsignaturesaveurpassion.gif
Suivez-moi..

facebook.jpg

twitter.jpg

Follow Me on Pinterest

bonial – promos et catalogues – moins de co2

Blogs Vins Mon blog est sur Blogs Vins

Ebuzzing

blog-appetit-120.gif

vigne.jpg

 

 

Recherche

Tout Sur Les Vins Des Côtes-Du-Rhône